lacaton & vassal projets / projects publications agence / office
disclaimer
Transformation de 530 logements, bâtiments G, H, I, quartier du Grand Parc - Lacaton & Vassal, Druot, Hutin
Transformation of 530 dwellings, block G, H, I
 
lieu / location: Bordeaux, France
> show on map
année / year: 2016
catégorie / type: transformation
état / status: built / réalisé
surface / size: 68 000m2 (jardins d'hiver inclus) dont 38 400m2 existant
client: Aquitanis O.P.H. de la communauté Urbaine de Bordeaux (CUB)
coût / cost: 27,2 M€ HT réhabilitation + 1,2 M€ HT logements neufs
 
> text english
> text français
> images
 
> fiche projet
 
> publications (2)
The project consists of the transformation of 3 inhabited social buildings, first phasis of a renovation program of the 'Cité du Grand Parc' in Bordeaux.
Built in the early 60's, this urban housing counts more than 4000 dwellings. The 3 buildings G, H and I, 10 to 15 floors high gather 530 dwellings and give a capacity of transforming into beautiful dwellings with redefined qualities and comfort.


The addition of extended wintergardens and balconies give the opportunity, for each apartment, to enjoy more natural light, more fluidity of use and more views.
From the inside, the view on Bordeaux is panoramic and unique, due to the city low topography.
It is an extraordinary living situation.

When the high-rise buildings for high-class residences are defined as examples of a responsible housing for the future, the G, H and I buildings offer the opportunity to reach these qualities right away, in a generous, economic and sustainable manner.

The general economy of the project is based on the choice of conserving the existing building without making important interventions on the structure, the stairs or the floors.
This approach on economy makes possible to focus the energy on generous extensions that are, according to us, the key to enhance in a lasting way the dwellings quality and dimension. These extensions widen the space of use and the evolution of the dwelling and give the opportunity, as in a house, to live outside, while being home.
The apartments open on to large wintergardens and balconies, and offer pleasant outdoor spaces, large enough to be fully used : 3,80m deep on the south facades of H and I building and the 2 façades of G building.

Interior improvement interventions and restructuration of the bathrooms are also planned. The gardens down the buildings are improved, their access and use are made easier.
The project also deals with the global performance of the building envelope, the reconfiguration of vertical circulations and access halls.

Through this project, the social housing, built heritage often criticized, shows the example of a relevant and economic transformation that produces - from an existing judged lacking in qualities and seen in a negative way - generous , pleasant and performing dwellings, that renew the typologies and the living conditions, comfort and pleasure, and improve the urban dwelling image.


Location : Bordeaux, France
Design years : competition 2011, completion 2016
Client: Aquitanis O.P.H. de la communauté Urbaine de Bordeaux (CUB)
Architects :
Anne Lacaton & Jean-Philippe Vassal with Fréderic Druot and Christophe Hutin architects
Engineers :
BATSCOP (working site coordination), SECOTRAP ingénierie (concrete structure, systems), CESMA (metalic structure), CARDONNEL ingénierie (thermic), Vincent-Pourtau (cost)
Landscape architect: Cyrille Marlin
Program : 530 transformed dwellings and 8 new dwellings
Size SHON : 44 210 m² existing + 23 500 m² extensions
(68 000m2 winter gardens included)
Cost: 27,2 M€ net (transformation), 1,2 M€ net (new dwellings)
Le projet concerne la transformation de 3 immeubles de logements sociaux occupés, première phase d’un programme de rénovation de la Cité du Grand Parc à Bordeaux. Construite au début des années 1960 cette cité urbaine compte plus de 4000 logements. Les trois immeubles G, H et I de 10 et 15 niveaux regroupent 530 logements, ils offrent la capacité à se transformer et à offrir de très beaux logements dont les qualités et le confort seront re-définis à long terme.

L’ajout de jardins d’hiver et de balcons en extension offre à chaque logement le bénéfice de plus de lumière plus de fluidité de confort et de vue. Depuis l’intérieur la vue sur Bordeaux est panoramique et unique, compte tenu du profil général très bas de la ville. C'est une situation d'habiter exceptionnelle.
Alors que les projets d'immeubles de grande hauteur pour des résidences de haut standing sont définis comme des modèles d'un habitat futur urbain responsable, vertueux écologiquement, les immeubles G,H,I du Grand Parc offrent l'opportunité d'atteindre ces qualités tout de suite, de façon généreuse, économique et durable.
L'économie générale du projet s'appuie sur ce choix de conserver au maximum le bâtiment existant sans y effectuer de travaux lourds portant sur la structure, les escaliers, les planchers. Cette démarche sur l'économie permet de concentrer l'effort sur des extensions généreuses que nous pensons être la clé pour revaloriser significativement et durablement la qualité et la dimension des logements. Ces extensions agrandissent l'espace d'usage et d'évolution du logement et offrent la possibilité, comme dans une maison, de vivre à l'extérieur tout en étant chez soi. Les appartements ainsi prolongés par des larges jardins d'hivers et des balcons offrent des espaces extérieurs (hors SHON) agréables et suffisamment généreux pour être réellement utilisables : 3,80 m sur les façades sud, pour H, I et les deux façades de G.

Des travaux intérieurs d'amélioration, un réaménagement conséquent des salles de bains sont aussi réalisés. Les jardins en pieds d’immeubles sont revalorisés, leurs accès et leur usage sont facilités. Le projet traite également la qualité générale des enveloppes, la reconfiguration des circulations verticales et des halls d'entrée.

A travers ce projet, le logement "social", patrimoine immobilier souvent décrié, montre l'exemple de transformation pertinente et économe, qui produit, à partir d'existants jugés a priori sans qualités et perçus négativement, des logements généreux, confortables, performants énergétiquement, qui renouvellent les typologies et les conditions d'habiter, de confort et de plaisir, et tirent vers le haut l'habitat urbain d'aujourd'hui.


Site : Bordeaux, France
Dates : concours 2011, livraison 2016
Client: Aquitanis O.P.H. de la communauté Urbaine de Bordeaux (CUB)
Architectes :
Anne Lacaton & Jean-Philippe Vassal associés à Fréderic Druot et Christophe Hutin architectes
Paysagiste : Cyrille Marlin
ingénieurs :
BATSCOP (coordination travaux MOE), SECOTRAP ingénierie (structure béton, fluides), CESMA (structure métallique), CARDONNEL ingénierie (thermique, RT), Vincent-Pourtau (économiste)
Programme : 530 logements réhabilités et 8 logements neufs
Surface SHON : 44 210 m² existant + 23 500 m² extensions
(surface de plancher : 68 000m2 jardins d’hiver inclus)
Coût : 27,2 M€ HT (réhabilitation), 1,2 M€ HT (logements neufs)